L’intelligence collective est un moyen de rendre une équipe plus performante et de stimuler ou maintenir la motivation de chaque collaborateur. Elle permet de mettre en place une ambiance positive au quotidien et d’assurer une pérennité aux organisations, grâce à de meilleurs résultats à venir.

Une intelligence qui existe aussi dans le monde animal

L’intelligence collective existe en partie chez les insectes sociaux et les animaux communautaires.

  • Les fourmis s’autorégulent et s’organisent grâce à un échange d’informations leur permettant de coordonner leurs activités, sans avoir recours à un système centralisé.
  • Les oies sauvages parcourent de très longues distances et optimisent leur déplacement de 70% grâce à leur formation en V : même si individuellement chacune vole 24% plus vite, l’organisation et la solidarité dont elles font preuve leur confèrent plus de performance et de sécurité pour leur voyage.

La mise en oeuvre de ce type d’intelligence dans nos modes d’organisation nécessite une prise de conscience de la part du leader, ainsi que l’apprentissage de techniques à mettre en application régulièrement.

Pourquoi est-il si souvent question d’intelligence collective dans le management actuellement ?

Simplement, parce que nous vivons une époque de turbulences, emplie de changements imprévisibles, de résultats incertains, de décisions volatiles et de positions ambiguës. Nous faisons face à un contexte complexe. Les nouvelles technologies, l’ouverture des marchés, les dégradations environnementales, les relations et la communication en réseaux apportent de multiples ouvertures qui désorganisent régulièrement l’ordre interne des organisations.

Dirigeants, managers, responsables d’équipe sont quotidiennement confrontés à des paradoxes comme :

  • Être à l’écoute des demandes de leurs équipes tout en étant bienveillant avec les exigences du marché, des clients et des prospects,
  • Trouver un mode d’organisation qui corresponde aux multiples générations qui cohabitent dans leurs équipes,
  • Transmettre la confiance et savoir où aller tout en gérant des projets complexes, qui se modifient constamment.

L’intelligence collective correspond à une organisation de travail comptant au moins les critères suivants :

  • Un intérêt communautaire et une vision explicite,
  • Une répartition claire des responsabilités de chacun,
  • Un cadre défini avec des règles du jeu et des valeurs partagées,
  • Un espace collaboratif et un mode de communication désigné.

L’importance du leader dans la mise en oeuvre

Pour activer l’intelligence collective dans votre organisation, en tant que meneur d’équipe, vous allez devoir confirmer votre position de leader.

C’est-à-dire, vous transformer vous aussi, et adopter une prise de recul sur votre fonctionnement de manager et votre personnalité. Vous alignerez naturellement vos valeurs avec vos décisions et communiquerez le sens de vos actions en lien avec la vision partagée.

Pour devenir un leader, vous devez d’abord devenir un être humain

Confucius

Vous noterez rapidement de nouvelles relations entre vos équipiers qui formeront un groupe solidaire.

Progressivement, l’autonomie du groupe se stabilisera et l’équipe sera performante au présent et dans la durée avec la souplesse de l’intelligence et la puissance du collectif.

En tant que leader, vous pouvez veiller à cette nouvelle dynamique en insufflant votre confiance et votre enthousiasme et en utilisant de nouvelles techniques de management comme le co-développement ou le team building.

L’intelligence collective, par l'élan de créativité qu'elle permet, crée alors un cycle positif de motivation, aboutissant naturellement à la performance des équipes. 

Ce sujet vous intéresse ?

Découvrez nos ateliers d’intelligence collective proposés dans le cadre d’A.R.A.M.I.S, le parcours de formation destiné aux managers d’équipes et dirigeants de TPE/PME. 

Image : Gerd AltmannPixabay